Serplaste est présent dans 10 départements du nord-est et en Ile-de-France !

    Demandez votre devis gratuit !

    Sus au nucléaire

    Le nucléaire a du souci à se faire ! Greenpeace a récemment annoncé que l’éolien et le solaire seraient bien les nouvelles sources de production d’électricité.Greenpeace s’insurge

    D’après l’analyse effectuée et rendue publique par l’Organisation Non Gouvernementale écologiste, les coûts engendrés par la production d’électricité nucléaire serait supérieurs à ceux des principales énergies renouvelables électriques.

    Les centrales nucléaires auront 40 ans d’ici à 2025, et cette prolongation de durée de vie engendrera des investissements dont le montant dépassera les 60 milliards d’euros d’après l’étude réalisée par la Cour des Comptes.

    Que réclame Greenpeace ? Que le gouvernement prenne une décision rapidement quant à l’éventuelle prolongation de la présence des centrales nucléaires, en condamnant le silence qui serait synonyme de consentement implicite et de non prise de position face à l’urgence. Selon Cyrille Cormier, chargé de l’énergie et du climat au sein de l’ONG, l’intercurrences qui conviendrait le mieux serait de développer au maximum les énergies renouvelables afin d’endiguer les réacteurs nucléaires. Ainsi, le coût de production d’électricité moyen reviendrait à peu près à 95€/MWh, contre 133€/MWh engendrés par les centrales.

    Au bout du compte

    Le plan final de Greenpeace est de mettre les énergies renouvelables à l’honneur (énergies maritime, éolienne, terrestre, solaire, photovoltaïque) et ainsi d’avoir un pays plus orienté vers le « vert », dans le seul but d’investir moins d’argent et de protéger notre planète.

    Le précipice économique

    L’énergie atomique française est un gouffre financier, comme l’a signalé la Cour des Comptes à la fin du mois de mai en pestant contre la constante progression du coût de l’énergie nucléaire dans l’Hexagone, en raison des investissements liés au rajeunissement et à la restauration des centrales existantes.

    La transition énergétique est un cheval de bataille majeur du président actuel, qui s’était engagé à réduire les parcs nucléaires et à diviser par deux la portion du nucléaire pour la production d’électricité en 2025.

    Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...