Les portes ont aussi leurs accessoires

Lorsqu’on fabrique des portes, il est assez naturel de se pencher aussi sur la fabrication des accessoires… de porte.

Heurtoirs, poignées, boutons de tirage, barillets… La porte n’est pas qu’une question de sécurité, on peut aussi lui donner style et caractère.

Heurtoirs de porte : à remettre au goût du jour !

Avouez que ça a plus d’allure qu’une sonnette sur le côté ! Et c’est moins agressif lorsqu’on frappe à la porte. Cela ne va pas à tous les styles d’architecture, évidemment. Mais si votre maison est traditionnelle, le heurtoir lui donnera encore plus de caractère.

Poignées ou boutons, telle est la question !

Et c’est finalement plutôt une question de goût. Si les boutons de tirage restent assez traditionnels, les poignées elles, se déclinent nettement plus, jusqu’à devenir design et contemporaines.

Si vous êtes plutôt classique et pragmatique, vous trouverez votre bonheur avec les poignées standard. Attention ! Classique ne veut pas dire basique, voire quelconque. C’est simplement un style plus passe-partout, qui convient à tous les types de décorations.

Belle et sécurisée : une porte au top

Le design ne fait pas tout, en matière de porte, il faut aussi penser « sécurité ».
Pour cela vous trouverez des barillets de serrure, dont les clés sont incopiables. Simples à installer et tout à fait abordables, c’est l’idéal si vous n’aviez pas prévu d’intégrer une porte blindée !

Tous ces accessoires sont disponibles chez Serplaste et sont garantis 2 ans !

Vous êtes plutôt classique ou excentrique niveau accessoires de porte ?

Comment choisir la couleur de sa porte d’entrée ?

Votre porte d’entrée est un peu la touche finale de votre maison. Celle que l’on voit en premier… et en dernier ! Autant faire bonne impression et laisser… un bon souvenir.

Simple et efficace : la magie du blanc

C’est le choix le plus courant. Pourquoi ? Et bien tout d’abord, parce que c’est connu et reconnu : le blanc permet d’apporter de la luminosité.
Si vos murs sont en pierre, le blanc sera parfait et apportera une touche de modernité.

Par contre, si votre façade est blanche aussi, votre porte passera inaperçue. Osez alors les contrastes.

L’option couleur : égayer mais aussi structurer

Choisir de la couleur apportera toujours une pointe d’originalité et de « vie ».
Mais on peut aller plus loin et jouer sur les volumes : si votre porte comporte un renfoncement, mettez-le en valeur avec du chocolat ou de l’aubergine, associés à une couleur plus neutre.
Pour une façade grise comme de la pierre, le rouge fera ressortir votre porte et donnera à l’ensemble une touche design.
Vos murs sont en brique ? Optez donc pour un jaune ou un or verdâtre, pour rester dans des teintes chaudes ou tranchez, avec un gris perle ou un bleu profond.
Le bleu ressortira aussi très bien sur une façade jaune pâle ou oranger et donnera immédiatement un petit côté méditerranéen à votre maison !

Vous l’aurez compris, c’est avant tout une question de goût. Mais si vous n’êtes pas prêt pour une façade colorée, la porte d’entrée peut parfaitement jouer la carte de l’originalité « modérée » ! Alors, vous tentez ?

Comment bien choisir sa poignée de porte ?

Une poignée de porte c’est comme une poignée de main. C’est un premier contact.
C’est l’accessoire indispensable qui dévoile le style de la maison ou de la pièce dans laquelle vous allez rentrer. Outre sa fonction première d’ouverture de porte, l’esthétique a aussi son importance. 

Définissez l’utilité de la pièce

On n’utilisera pas la même poignée pour la porte d’entrée et la chambre par exemple. La poignée doit être en harmonie avec son environnement. Même si elle est volontairement « décalée ».

Bouton ou béquille ?

Une béquille peut parfois être plus pratique (surtout pour les portes vitrées) mais c’est avant tout une question de goût.
Une touche «
authentique » peut être amenée grâce à une poignée bouton comme avec une béquille aspect laiton.
Au contraire, il est possible de
« casser » l’aspect ancien d’une porte en y installant une poignée en inox.
Évidemment, vous éviterez les poignées boutons si vous disposez d’un mécanisme oscillo-battant (sur fenêtre ou porte-fenêtre) !

Quelles dimensions ?

Lorsqu’il s’agit d’un remplacement, il faut bien penser à vérifier que la nouvelle poignée que vous installez n’est pas plus petite, sans quoi les trous des anciens points d’accroche resteraient apparents.
Attention aussi à vérifier que la distance entre la poignée et la porte n’est pas trop petite afin que votre main ne frotte pas contre la porte. Enfin, vérifiez l’épaisseur de la porte !

Niveau poignées de porte, vous êtes plutôt sobre ou complètement original ?

Serplaste entretient la tradition des heurtoirs de porte

La porte d’entrée est le passage obligé pour tout visiteur d’une maison. Ainsi, à chaque porte d’entrée son dispositif avertissant d’une venue !
Aujourd’hui, les sonnettes électriques ou électroniques sont dominantes, mais traditionnellement les portes d’entrée sont équipées de cloches ou de heurtoirs ! Alors quelle est l’histoire quasi-millénaire des heurtoirs ? Et comment Serplaste s’inscrit-elle dans cette grande tradition ?

L’histoire millénaire des heurtoirs de portes

C’est durant le XIème siècle que les premières traces de heurtoirs de portes ont été retrouvées par les historiens. Originellement, les heurtoirs sont en réalité les anneaux qui équipaient de lourdes portes, afin de pouvoir les tirer. Un simple anneau de fer attaché à une tête en bronze était donc suffisant pour pouvoir « tabuter à la porte« , comme il était usage de le dire à l’époque ! On les retrouvait généralement aux portes des églises – car quiconque tenant le heurtoir de la porte d’un lieu sacré en demandait l’asile -, aux portes des châteaux forts, des hôtels et de certaines habitations.

Les heurtoirs sont traditionnellement de deux sortes : avec un anneau ou avec un marteau. Ils sont fabriqués en fer ou en bronze, et peuvent être richement ornés.
On peut aujourd’hui retrouver de beaux exemplaires de heurtoirs au musée de Louvre à Paris, au musée archéologique de Troyes ou encore aux portes des cathédrales de Noyon ou du Puy-en-Vélay !

Serplaste, la tradition et les heurtoirs de porte

Entreprise traditionnelle de l’Est de la France, Serplaste s’inscrit, elle aussi, dans la continuité de cette coutume en proposant à ses clients des heurtoirs de porte dans le plus grand respect de la tradition.

Bien choisir son heurtoir de porte

Choisir un heurtoir plutôt qu’une sonnette répond à deux critères principaux.

  • Le premier critère est esthétique, la sonnette est un objet neutre sur une porte, mais un heurtoir devient un élément de caractère pour votre porte. Le heurtoir ornera votre porte pour marquer votre attachement à la tradition, tout en restant moderne ! Car de nos jours, les heurtoirs ne sont plus forcément des têtes de lions ou des gargouilles, ils peuvent être des marteaux très contemporains, des anneaux profilés ; travaillés avec des techniques modernes et des angles ou formes actuels.
  •  Enfin, le second critère de choix est la sonorité du heurtoir. Contrairement à une sonnette électronique qui produit un son métallique et moderne ; le heurtoir sonne lui d’une manière plus brute, plus grave, un son à l’ancienne en somme !

N’hésitez pas à contacter Serplaste via le site Internet, ou par téléphone au 03 87 86 14 55 !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...