Tout savoir pour faire construire sa véranda

Vous songez à faire construire une véranda chez vous, mais n’arrivez pas à vous décider ? Les démarches administratives vous font peur ? Alors vous êtes bien tombé ! Voici quelques pistes de réflexion qui ne pourront que vous aider. Lire la suite

Comment bien choisir sa véranda ?

Plus qu’une simple extension de votre habitation, la véranda peut être une véritable pièce à vivre. Comme pour toute modification importante de votre maison, il faut déclarer votre projet à la mairie. Et avant de vous lancer dans les travaux, vous devez absolument arrêter sa fonction : jardin d’hiver, salle de jeux, salon ? Cela vous permettra de définir sa taille, son emplacement, son aménagement et son design. Après, vous pouvez vous lancer !

Comment orienter sa véranda ?

Ce choix ne se fait pas à la légère et pour cause ! Votre région définit déjà un peu sa fonction et… son orientation. Vous n’aurez pas le même ensoleillement ni les mêmes besoins d’isolation, selon que vous êtes en Lorraine, en Île de France, en Bourgogne ou en PACA ! Climat et positionnement sont donc à prendre en considération.

Et comment on l’habille cette véranda ?

De nombreuses possibilités s’offrent à vous, en fonction de vos goûts bien sûr mais aussi de votre budget. Si possible, nous vous recommandons de penser votre véranda dans la continuité de votre maison : matériaux, couleurs, design, cela sera plus harmonieux et vous risquez moins de vous en lasser. Ou alors il faudra carrément changer de maison !

Si l’aluminium fait souvent l’unanimité (résistant, pratique et abordable), le fer forgé séduira les amateurs de vérandas victoriennes, le bois les amoureux d’authenticité et le PVC… les petits budgets !

Au final, chacun peut y trouver son compte, il faut simplement bien y réfléchir en amont et ne pas à hésiter à demander conseil et à comparer les devis.

Isolation et effraction : attention !

Le double vitrage semble être le minimum au niveau isolation (thermique et sonore), pour éviter d’avoir une chambre froide ou un four étouffant, selon les saisons. Libre à vous d’opter pour une version double, renforcée, ou pour du triple vitrage.
Vous pouvez ensuite investir dans des stores pour votre confort, dans des volets roulants ou même dans une alarme pour votre sécurité.
Et surtout, profitez !

Avez-vous la chance d’avoir une véranda ? Vous y faites quoi ? On veut savoir !

Une baie vitrée dans ma maison

Une baie vitrée se caractérise par une ouverture dont la taille est plus importante qu’une fenêtre classique. Idéale, donc, pour apporter de la lumière à une pièce ou pour créer un style atelier. La baie vitrée est aujourd’hui très prisée.

Quel type d’ouverture choisir ?

Tout dépend de votre maison, de sa structure, de votre espace et surtout… De vos envies ! Il existe 3 types d’ouvertures avec des caractéristiques bien définies : fixe, coulissante et coulissante à galandage.

  • L’ouverture fixe permet de laisser entrer la lumière dans votre pièce en économisant l’espace. Elle est donc conseillée pour les maisons de petite surface.
  • L’ouverture coulissante offre une parfaite isolation. Très prisée des amoureux de la décoration, elle conjugue esthétisme et fonctionnalité.
  • L’ouverture coulissante à galandage possède les mêmes caractéristiques que la coulissante à l’exception près qu’elle s’encastre dans vos murs et se fait ainsi très discrète.

Quels types de matériaux choisir : PVC, aluminium ou bois ?

Si vous souhaitez obtenir une baie vitrée résistante au temps, aux changements climatiques, aux bruits et esthétique de surcroît, nous vous conseillons en première position l’aluminium. Solide, il se décline en de nombreuses couleurs pour coller parfaitement à votre pièce et constitue une parfaite isolation thermique et sonore. En prime, il ne nécessite quasiment pas d’entretien et se recycle à 95% !

La baie vitrée en PVC offre la praticité mais aussi le confort. Facile à entretenir, elle garde son aspect neuf malgré le temps qui passe. De plus, le PVC est souvent moins onéreux que l’aluminium.

Enfin, indémodable et classique, la baie vitrée en bois se caractérise par sa solidité, son élégance mais également sa résistance. Le bois nécessite en revanche un entretien souvent onéreux et contraignant… Dans le temps.

Quel vitrage choisir ?

Vous avez le choix entre le vitrage à protection solaire, le vitrage simple, double, triple, thermique ou acoustique… En fait, tout dépend de vos attentes !

S’il est un conseil à considérer, c’est celui-ci : privilégiez toujours un vitrage double ou triple ! Contrairement aux vitrages simples, ils résistent à la condensation et permettent une bonne isolation thermique et phonique. Adieu, les factures de chauffage hallucinantes !

Avec tout ce choix, difficile de ne pas trouver la baie vitrée de vos rêves !


N’hésitez pas à nous laisser vos questions en commentaires, nous nous ferons un plaisir de pouvoir vous apporter plus d’informations !

Accessibilité aux personnes à mobilité réduite : les nouvelles normes

Vous construisez ou voulez construire ? Cet article vous concerne tout particulièrement. En effet, les constructions neuves doivent respecter de nouvelles normes, notamment en faveur des personnes à mobilité réduite et des personnes âgées. De ce fait, tous les métiers du bâtiment sont concernés.
Source : Bâtiment actualité

Construction neuve, mise en conformité des Établissements Recevant du Public (ERP) et logements existants, l’accessibilité correspond aujourd’hui à une attente de la société, en faveur des personnes à mobilité réduite et du maintien à domicile des personnes âgées. Un marché qui concerne l’ensemble des métiers du bâtiment.

La réglementation a redéfini le handicap, en l’élargissant à l’ensemble des déficiences physiques, sensorielles, mentales et psychiques, qui touchent les personnes handicapées, mais aussi les personnes âgées en perte d’autonomie. Les entreprises de bâtiment doivent donc intégrer l’accessibilité dans la construction à l’extérieur et à l’intérieur des bâtiments. Si les travaux d’accessibilité ne représentent pas de difficultés particulières, ils demandent en revanche une approche nouvelle pour une offre globale.

Est considéré comme accessible aux personnes handicapées tout bâtiment ou aménagement permettant, dans des conditions normales de fonctionnement, à des personnes handicapées, avec la plus grande autonomie possible, de circuler, d’accèder aux locaux, d’utiliser les équipements, de se repérer, de communiquer et de bénéficier des prestations en vue desquelles cet établissement a été conçu. Les conditions d’accès des personnes handicapées doivent être les mêmes que celles des personnes valides ou, à défaut, présenter une qualité d’usage équivalente.

Un marché considérable.

  • 25 milliards d’euros HT pour leur réhabilitation des ERP publics et privés (13 milliards pour les ERP publics et 12 milliards pour les ERP privés – hôtels, restaurants, centres commerciaux, salles de spectacles…)
  • 3 milliards d’euros HT pour la réhabilitation des bâtiments de l’Etat ;
  • 1 milliards d’euros HT par an pour les travaux de mise en conformité des logements collectifs existants (associés certainement à des travaux d’économie d’énergie) et les aménagements volontaires des logements individuels.
  • 40% de la population gênée, à des degrés divers, par le cadre bâti, temporairement ou définitivement.
  • 2,3 millions de personnes handicapées.
  • D’ici 2030, la part des plus de 65 ans passera de 20 à 25%
  • 5 millions de personnes de plus de 75 ans.
  • Au sein de cette tranche d’âge, les plus de 80 ans auront doublé.
  • Seulement 40% des plus de 65 ans vivent en établissement spécialisé.

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...