Quel matériau pour sa porte d’entrée ?

La porte d’entrée est un élément majeur de votre habitation, elle doit être à la fois sécurisante, pour décourager les intrus, et conviviale, pour inviter vos amis et votre famille.

Vous souhaitez changer de porte d’entrée mais vous ne savez pas quel type de porte choisir ? Bois, PVC, avec ou sans vitrage, traditionnelle, design… Voici nos conseils pour vous aider à trouver la porte d’entrée de vos rêves !

  • Le bois : c’est un des matériaux très apprécié pour les menuiseries extérieures. Isolant naturel, il s’adapte très facilement à toutes les dimensions. Il séduit également toutes les générations par son aspect intemporel même si l’entretien de la face extérieure pourrait en décourager quelques uns. Son authenticité lui confère clairement une beauté sans égale.
  • Le PVC : c’est un matériau qui nécessite peu d’entretien. Il est très isolant et insensible aux intempéries. Le PVC répond parfaitement à toutes les exigences de qualité et s’adapte à tous les styles. Chez Serplaste, nous vous proposons un laquage tout RAL sous avis technique !
  • L’aluminium : plutôt cher, ce matériau inoxydable, résistant aux intempéries et à la corrosion, ne nécessite aucun entretien particulier. Il offre tous les atouts de la modernité grâce à un large choix de designs, de couleurs… Seul point faible : l’aluminium peut procurer une sensation de paroi froide pas très agréable en hiver. Cela nécessite donc d’avoir une bonne isolation thermique chez soi.

Alors, vous la choisissez comment votre porte ?

Comment bien choisir son vitrage ?

Si on vous demande quel type de vitrage vous connaissez, vous saurez sans doute parler de simple, double, voire de triple vitrage. Mais saviez-vous qu’il en existe d’autres ?
Chaque vitrage a ses propriétés et finalités d’usages bien spécifiques !
Serplaste vous propose aujourd’hui un petit aperçu des principaux vitrages présents sur le marché, pour que vous sachiez de quoi vous parle votre menuisier !

Le simple vitrage : simple et… pas vraiment efficace

Nous sommes en 2012. Aujourd’hui, il vaut mieux considérer que le simple vitrage est le produit de base pour former les autres vitrages. À lui seul, il n’assure pas un confort optimal à ses utilisateurs, à moins d’avoir un penchant pour les déperditions thermiques considérables…

Le double vitrage : un best seller

Nous sommes toujours en 2012… et le double vitrage est aujourd’hui un standard, un excellent isolant thermique et phonique. Il permet en plus, dans certains cas, de bénéficier d’un crédit d’impôt !
C’est en général le vitrage le plus utilisé, notamment sur les faces ensoleillées Sud et Ouest de votre habitat.

Le triple vitrage : le best seller, en « mieux »

Comme son nom l’indique, il est composé de 3 vitrages. Forcément, il fait un isolant très performant. De la même manière, il diminue les transmissions solaires et lumineuses. C’est le vitrage idéal pour les faces Nord et Est, qui sont plus froides.

Le vitrage réfléchissant : la lumière sans la chaleur

Imaginez-vous en plein été, avec une baie vitrée Sud en plein soleil. C’est là que le vitrage réfléchissant devient le plus utile : il laisse passer la lumière sans pour autant laisser passer la chaleur qui va avec !

Le vitrage armé : jusqu’aux dents !

Ce type de vitrage est béton et il résiste extrêmement bien aux chocs. Question résistance mécanique ou performance thermique, il a par contre le niveau du simple vitrage.

Le vitrage trempé : solide et sympa

D’une résistance proche du vitrage armé, ce verre a subi un traitement thermique de renforcement qui vise à augmenter sa résistance aux contraintes mécaniques et thermiques. Et même si le verre subit un choc, il a été conçu pour se fragmenter en petits morceaux non tranchants pour minimiser les risques de blessures. Utile !

Le vitrage durci : solide et aussi très utile

Un peu moins résistant que son grand frère le vitrage trempé, le verre durci est encore plus sympa lorsqu’il se casse : il se brise en morceaux de grandes dimensions, minimisant encore plus les risques de blessures.

Le vitrage feuilleté : le vitrage pare-brise !

Ce vitrage a pour particularité de ne plus pouvoir être coupé, scié, percé ou façonné. Pourquoi ? Pour votre sécurité ! S’il subit un choc, les fragments de verre restent « en place ». Et pour le reste, ces vitrages peuvent être clairs, opalins ou colorés.

Vous souhaitez plus d’informations sur un type de vitrage en particulier ? Demandez conseil à nos techniciens Serplaste !

Comment bien choisir sa poignée de porte ?

Une poignée de porte c’est comme une poignée de main. C’est un premier contact.
C’est l’accessoire indispensable qui dévoile le style de la maison ou de la pièce dans laquelle vous allez rentrer. Outre sa fonction première d’ouverture de porte, l’esthétique a aussi son importance. 

Définissez l’utilité de la pièce

On n’utilisera pas la même poignée pour la porte d’entrée et la chambre par exemple. La poignée doit être en harmonie avec son environnement. Même si elle est volontairement « décalée ».

Bouton ou béquille ?

Une béquille peut parfois être plus pratique (surtout pour les portes vitrées) mais c’est avant tout une question de goût.
Une touche «
authentique » peut être amenée grâce à une poignée bouton comme avec une béquille aspect laiton.
Au contraire, il est possible de
« casser » l’aspect ancien d’une porte en y installant une poignée en inox.
Évidemment, vous éviterez les poignées boutons si vous disposez d’un mécanisme oscillo-battant (sur fenêtre ou porte-fenêtre) !

Quelles dimensions ?

Lorsqu’il s’agit d’un remplacement, il faut bien penser à vérifier que la nouvelle poignée que vous installez n’est pas plus petite, sans quoi les trous des anciens points d’accroche resteraient apparents.
Attention aussi à vérifier que la distance entre la poignée et la porte n’est pas trop petite afin que votre main ne frotte pas contre la porte. Enfin, vérifiez l’épaisseur de la porte !

Niveau poignées de porte, vous êtes plutôt sobre ou complètement original ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...