Laissez le froid à la porte !

Votre porte a beau avoir été correctement ajustée lorsqu’elle a été installée, les aléas du temps, les intempéries et l’humidité peuvent à la longue, laisser entrer l’air dans votre domicile.
Et là c’est le drame, nous sommes d’accord. Rien de plus désagréable que de sentir ce léger courant d’air qui s’infiltre dans votre maison et refroidit irrémédiablement la pièce.

Qu’est-ce que je peux bien faire ?

Pas de panique, il y a une solution. Pour le coup, il y en a même plusieurs. Vous pouvez :

  • poser un coupe-froid ou un joint d’étanchéité : constitué d’une partie en mousse ou en plastique ou d’une autre adhésive, le joint d’étanchéité bouche les aérations entre le sol et la porte. Quasiment invisible la plupart du temps, il est vendu légèrement plus long que votre porte et vous n’avez qu’à couper pour le réajuster. Plutôt facile ! Et si vous hésitez entre la mousse et le plastique, sachez que la mousse aura tendance à s’aplatir avec l’usure. Le plastique, lui, réagit moins à ces compressions.
  • acheter ou fabriquer un boudin ou bourrelet de porte décoratif : le bourrelet de porte a l’avantage de ne pas nécessiter d’installation. En revanche, il vous faudra le replacer après ouverture de votre porte !
  • récupérer un morceau de moquette à agrafer au bas de la porte : le compromis « do it yourself » ! Il faudra au préalable le découper à la taille de la porte et l’agrafer. C’est la solution la moins conseillée car elle est souvent inesthétique, pour ne pas dire moche, et franchement peu durable. Mais ça peut dépanner !

Le froid passe toujours ! On fait quoi maintenant ?

Cela ne viendrait-il pas de la porte elle-même ? Dans ce cas, il va falloir la capitonner avec de l’isolant.

Après cela, si vous ressentez encore un courant d’air, bouchez le trou de serrure ! Ah non, vous ne pouvez pas. Sortez la petite laine ! Ou mieux, faites appel à votre Menuisier-Conseils Serplaste pour trouver la porte d’entrée, en remplacement de la vôtre, qui laissera le froid dehors !

Toutes nos portes d’entrée sur le site www.serplaste.fr

Janvier 2013 : nouvelles règles pour les fenêtres !

Cet article vous concerne tout particulièrement, surtout si vous comptez vous installer ou investir dans un logement neuf d’ici l’année prochaine. Le bâtiment connaîtra une véritable révolution, d’ici 2013 !
Cliquez sur l’image pour lire l’article !
Source : L’Echo de la Baie

Mesurer l’apport thermique des volets roulants ?

Les volets roulants ne sont pas qu’un apport esthétique et moderne. C’est également -et surtout- un apport thermique en termes d’isolation ! Un investissement concret qui vous permet de rester au frais l’été, et de réaliser des économies de chauffage en hiver…
Auteur : Isabelle Duffaure-Gallais
Source : Le Moniteur
 

L’apport thermique des volets roulants quantifié

Une économie de chauffage atteignant 9 % ou 22 %, tel est l’apport des volets roulants en hiver par rapport à une fenêtre nue, équipée de vitrage isolant dans le premier cas ou de simple vitrage dans le second (selon un scénario de fermeture pendant 50% du temps.) C’est l’une des conclusions d’une étude commandée à la société de conseil et d’études, de la protection solaire et des professions associées (SNFPSA).
Outre l’amélioration des performances d’isolation de la fenêtre en hiver, l’étude mesure également le rôle joué par les volets roulants en matière de confort d’été. En limitant les apports solaires de chaleur par la fenêtre, ils assureraient en moyenne une baisse de 5°C de la température intérieure. Le facteur solaire de l’ensemble fenêtre + volet roulant est en effet réduit de 70° par rapport à celui de la fenêtre seule.

La motorisation des volets améliore leur performance.

Par ailleurs le taux d’inconfort (durée pendant laquelle la température est supérieure à 26°C) passerait, pour une maison individuelle en Ile-de-France, de 20% sans volets à 4% pour la même maison avec des volets roulants. Ces résultats obtenus avec des volets roulants à commande manuelle peuvent encore être améliorés avec des volets motorisés. Une commande centralisée permet ainsi d’économiser, selon la société TBC, entre 0.45 kWh/m².an et 1 kWh/m².an de chauffage par rapport à des volets roulants manuels.
Quant à la commande automatique qui, en l’absence des occupants du logement, ouvre ou ferme les volets en fonction de la lumière sur la façade, elle apporte, selon l’étude, une économie de chauffage de 0.75 kWh/m².an à 1.8 kWh/m².an.

Retrouvez sur ce lien la gamme de volets roulants Serplaste !

Isolation thermique des fenêtres. Comment répondre aux normes BBC ?

Fournir une bonne isolation thermique à vos fenêtres représente une multitude d’avantages, à commencer par le crédit d’impôt, soit 13% de vos impôts remboursés par l’État. Au-delà de cet avantage fiscal, l’isolation offre une diminution significative des factures de chauffage et contribue à la protection de l’environnement. Tout le monde y gagne.

Comment profiter des avantages de l’isolation thermique ?

Si vous souhaitez profiter des avantages de l’isolation thermique, voici quelques conseils. Pour commencer, le choix de votre vitrage et la qualité de la structure n’est pas à prendre à la légère. Il faudra en effet tirer un trait sur le simple vitrage et opter au moins pour un double vitrage. Pour éviter les problèmes de fermetures de fenêtres à long terme et donc d’isolation, ne vous dirigez pas vers fenêtres bas de gamme, choisissez la qualité avec des matériaux comme le PVC, le bois ou l’aluminium. La fenêtre aluminium a longtemps souffert d’une mauvaise réputation en matière d’isolation mais les constructeurs ont fait de grands progrès, ce qui confère aujourd’hui aux fenêtres aluminium de très fortes performances isolantes.

Comment se mesure l’isolation thermique ?

L’isolation thermique se mesure avec le coefficient d’isolation « U«  : « Ug » concerne l’isolation des vitrages tandis que « Uw » concerne l’isolation de la fenêtre dans son ensemble. Plus le coefficient est faible, plus c’est isolant. En vous référant à la description des produits, nous vous conseillons de choisir un « Ug » inférieur ou égal à 2 pour le vitrage et un « Uw » inférieur ou égal à 1,4 pour la fenêtre PVC, 1,6 pour la fenêtre bois et 1,8 pour la fenêtre aluminium.

Si vous souhaitez d’autres renseignements ou des réponses personnalisées, n’hésitez pas à nous contacter !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...