Vitrage décoratif, une tendance à suivre

Un intérieur lumineux et de grandes fenêtres, c’est joli, agréable, confortable. Mais si vous avez du vis-à-vis, ça peut vite devenir gênant… Zoom sur une solution pratique et esthétique : le vitrage décoratif.

Préservez votre intimité

Les fenêtres vous permettent d’illuminer votre intérieur. Pourtant, cela peut s’avérer pénible, quand en plus de la lumière, elles laissent passer les regards indiscrets. Certaines pièces, comme la salle de bain ou la chambre, nécessitent un minimum d’intimité, surtout lorsque vos voisins sont… un peu trop près.

Il existe de nombreux vitrages décoratifs, dont vous pourrez aisément assortir les motifs à votre style de décoration et à l’ameublement de votre salle de bain. Effet buée, givre, impression fleurie… optez pour le design et la discrétion. En plus, ils sont généralement montés en double vitrage : isolation phonique et thermique garanties !

Créez, redéfinissez, décorez

Les vitrages décoratifs peuvent aussi être une alternative à un mur ou un paravent. En effet, pour séparer deux espaces, ou en créer un tout en préservant la lumière, pas mieux que le verre ! Cela est aussi valable pour vos portes d’entrée ou d’intérieur.

Le vitrage décoratif, c’est donc discret, original et design. Il n’y a plus à hésiter !

Nuisances sonores : le pouvoir du vitrage

Avant même d’aménager dans une maison ou dans un appartement, on peut évaluer l’isolation phonique du lieu. Si les circonstances de votre visite ne vous ont pas permis de vous en rendre compte, un dimanche après-midi d’hiver par exemple, vous pourriez rapidement avoir de retentissantes surprises…

Circulation, travaux et voisins très « en vie»

Triste mais avéré, votre appartement semble abriter une rave party qui elle-même semble vouloir se prolonger toute la vie.

Êtes-vous pour autant condamné à errer dans ce chaos sonore ? Que nenni. Si vous ne pouvez pas faire grand chose au niveau des murs, vos fenêtres peuvent apaiser votre douleur, sans que vous ayez à passer à travers. Et ce, grâce au nouveau vitrage que vous allez installer.

Pour information, une habitation « calme » oscille en 30 et 35 décibels, quand un marteau-piqueur peut atteindre les 130 et le passage d’un train, 100. Il est donc temps d’agir.

Double vitrage oui, vitrage à isolation acoustique, mieux !

Le double et le triple vitrage constituent déjà une bonne barrière au bruit, en plus d’isoler thermiquement. Mais pour être vraiment bien protégé des nuisances sonores, rien ne vaut le vitrage à isolation acoustique.

Il est forcément assemblé en double vitrage, pour assurer en plus, une isolation thermique. Il se compose soit de deux verres d’épaisseur différente, soit d’un verre simple et d’un vitrage feuilleté, lui-même fait de deux feuilles de verre assemblées entre elles à l’aide d’intercalaires en plastique.

Notre label Acotherm est le seul à garantir les performances acoustiques et thermiques de tous les éléments de vos fenêtres. Pourquoi s’en priver ?

Dites-nous, le vitrage a-t-il sauvé vos oreilles et… votre vie sociale ?

Comment bien choisir son vitrage ?

Si on vous demande quel type de vitrage vous connaissez, vous saurez sans doute parler de simple, double, voire de triple vitrage. Mais saviez-vous qu’il en existe d’autres ?
Chaque vitrage a ses propriétés et finalités d’usages bien spécifiques !
Serplaste vous propose aujourd’hui un petit aperçu des principaux vitrages présents sur le marché, pour que vous sachiez de quoi vous parle votre menuisier !

Le simple vitrage : simple et… pas vraiment efficace

Nous sommes en 2012. Aujourd’hui, il vaut mieux considérer que le simple vitrage est le produit de base pour former les autres vitrages. À lui seul, il n’assure pas un confort optimal à ses utilisateurs, à moins d’avoir un penchant pour les déperditions thermiques considérables…

Le double vitrage : un best seller

Nous sommes toujours en 2012… et le double vitrage est aujourd’hui un standard, un excellent isolant thermique et phonique. Il permet en plus, dans certains cas, de bénéficier d’un crédit d’impôt !
C’est en général le vitrage le plus utilisé, notamment sur les faces ensoleillées Sud et Ouest de votre habitat.

Le triple vitrage : le best seller, en « mieux »

Comme son nom l’indique, il est composé de 3 vitrages. Forcément, il fait un isolant très performant. De la même manière, il diminue les transmissions solaires et lumineuses. C’est le vitrage idéal pour les faces Nord et Est, qui sont plus froides.

Le vitrage réfléchissant : la lumière sans la chaleur

Imaginez-vous en plein été, avec une baie vitrée Sud en plein soleil. C’est là que le vitrage réfléchissant devient le plus utile : il laisse passer la lumière sans pour autant laisser passer la chaleur qui va avec !

Le vitrage armé : jusqu’aux dents !

Ce type de vitrage est béton et il résiste extrêmement bien aux chocs. Question résistance mécanique ou performance thermique, il a par contre le niveau du simple vitrage.

Le vitrage trempé : solide et sympa

D’une résistance proche du vitrage armé, ce verre a subi un traitement thermique de renforcement qui vise à augmenter sa résistance aux contraintes mécaniques et thermiques. Et même si le verre subit un choc, il a été conçu pour se fragmenter en petits morceaux non tranchants pour minimiser les risques de blessures. Utile !

Le vitrage durci : solide et aussi très utile

Un peu moins résistant que son grand frère le vitrage trempé, le verre durci est encore plus sympa lorsqu’il se casse : il se brise en morceaux de grandes dimensions, minimisant encore plus les risques de blessures.

Le vitrage feuilleté : le vitrage pare-brise !

Ce vitrage a pour particularité de ne plus pouvoir être coupé, scié, percé ou façonné. Pourquoi ? Pour votre sécurité ! S’il subit un choc, les fragments de verre restent « en place ». Et pour le reste, ces vitrages peuvent être clairs, opalins ou colorés.

Vous souhaitez plus d’informations sur un type de vitrage en particulier ? Demandez conseil à nos techniciens Serplaste !

Quelle fenêtre pour une isolation optimale
 ?

Une fenêtre se compose de deux éléments principaux : le cadre et le vitrage. Pour une isolation efficace, le choix des matériaux de ces deux parties est important.

Choisissez le bon cadre !

Les principaux matériaux de cadres, PVC, bois et aluminium, ont des caractéristiques d’isolation différentes :
Cadre en bois : isolation thermique optimale
Cadre en PVC : isolation thermique excellente
Cadre en aluminium : isolation un peu moins efficace qu’avec les cadres en PVC ou en bois en théorie, mais en réalité, les progrès techniques offrent un confort suffisant… Même pour des hivers en Alsace ou en Lorraine !

Il est vrai que l’aluminium est un conducteur thermique… Mais les menuiseries dotées de cadre en aluminium sont aujourd’hui renforcées thermiquement par une barette en résine appellée rupteur, séparant le profil extérieur du profil intérieur. On n’arrête pas le progrès !

Il va sans dire que la qualité de l’isolation de vos cadres de fenêtres est essentielle pour votre confort et améliorera celle de vos vitrages.

Et les vitrages, dans tout ça ?

Vous connaissez sans doute le double-vitrage ainsi que le vitrage simple. Ce dernier, de moins en moins présent, est à bannir dès lors qu’il est question d’isolation.

Le double-vitrage est donc un minimum nécessaire, qu’il soit avec ou sans adjonction de gaz.
En fonction de votre région et de son climat plus ou moins clément, on pourra même envisager du triple vitrage.

Chez Serplaste, nous utilisons un nouveau procédé : le Warm Edge (intercalaire en résine remplaçant celui en aluminium moins performant).
Il s’agit d’une gamme de vitrages à température plus élevée sur sa périphérie. Ses résultats sont excellents : il améliore le bilan thermique de la fenêtre et empêche la condensation en périphérie des double et triple vitrages.

Suivez le label !

Qui dit bonne isolation, dit facture d’énergie réduite ! Pour vous orienter dans vos choix, il existe le Label Acotherm : vous pouvez faire confiance aux menuiseries dotées d’un étiquetage égal ou supérieur à « Th8 » ou « Th9 » (voir calcul de coefficient de transmission thermique Uw).
Et si votre fenêtre ne dispose pas du label Acotherm, le coefficient Uw sera indiqué. Contrairement au coefficient Ug (qui ne concerne que le vitrage seul), l’Uw détermine l’isolation de la menuiserie dans son ensemble. Nous vous conseillons d’exiger un coefficient Uw inférieur ou égal à 1,6.

Vous avez opté pour du double ou du triple ? Vous en êtes satisfaits ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...