Serplaste est présent dans 10 départements du nord-est et en Ile-de-France !

    Demandez votre devis gratuit !

    Un écoquartier à Rouen

    75 millions d’euros. C’est la coquette somme qu’accordé la Banque Européenne d’Investissement à la ville et à l’agglomération de Rouen en vue de construire un écoquartier.

    « Grand projet Seine Ouest »

    Le « grand projet Seine Ouest », qui a motivé la BEI à attribuer, et à un taux ne dépassant pas les 3%, ce prêt important, consiste à l’urbanisation et au respect de l’environnement, en reconquérant des zones industrielles à l’abandon, à proximité du port et du coeur de la ville de Rouen.

    Une première en France

    Il s’agit de l’un des plus grands projets d’urbanisation français. Il inclue les deux rives de la Seine d’une part, et touchera environ 12 500 personnes une fois arrivé à son terme. C’est une très belle victoire pour la ville et l’agglomération rouennaises car c’est la première fois qu’une agglomération française, dont le but étant de construire un écoquartier, remporte un prêt de la BEI.

    Ecoquartier des Tanneries, à Lingolsheim (près de Strasbourg)

    Ecoquartier des Tanneries, à Lingolsheim (près de Strasbourg)

    Attribution de la somme

    La ville de Rouen, d’une part, a dégoté 25,5 millions d’euros, qui seront destinés à reconstruire environ 1 000 logements sociaux sur la rive droite, à construire à la fois des immeubles peu énergivores sur pas loin de 9 hectares, et des bureaux et commerces sur une surface totale de 50 000 m2.

    D’autre part, la métropole récolte 50 millions d’euros afin de s’occuper de la reconversion de 90 hectares de mauvaises herbes situées sur la rive gauche et d’y construire également des logements sociaux, des espaces de loisirs, un grand building d’immeubles dont la consommation énergétique est faible et où la métropole installera son siège.

    Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...